Au Festival de Jazz de Montréal 2006

Les photos et commentaires... d'un simple visiteur parmi un million

01 juillet 2005

Deuxième jour du Festival

fj01

J'arrive à 16h; un des 360 spectacles gratuits se prépare sur la scène Samsung... tous sans exception à l'heure exacte annoncée, à la minute près. (Sauf en cas de pluie mais il fait un beau soleil, et la météo annonce seulement un faible risque d'averses).

fj02

Le groupe est québécois, il se nomme "Bourbon Street"
(rue célèbre à la Nouvelle-Orléans);
forcément il joue du jazz traditionnel, "Dixieland"


fj03

Derrière, les gens s'installent pour un prochain concert sur la scène General Motors.   Les édifices en arrière-plan sont:
à gauche le Musée d'Art Contemporain;
au centre, un pavillon de l'Université du Québec à Montréal;
et à droite, la salle Wilfrid-Pelletier, théâtre et concerts.

fj04


La scène General Motors... actuellement il ne s'y passe rien 
mais y'a des spectateurs quand même qui prennent du soleil 



fj05



On ne résiste pas toujours à l'envie de danser




fj06


À la scène Samsung, un couple danse devant la foule - 
tu vois les gens au balcon? On peut y aller

fj07



Abracadabra! Nous y voilà!



fj08


La musique n'est pas trop envahissante... 
on peut bavarder, roupiller ou... se bécoter



 

fj09


On peut trouver des coins d'ombre pour échapper à la chaleur




fj10


Il y a même un bassin et des fontaines. 
Et, tu veux la lune? On l'a aussi! :-) 
(lumineuse le soir comme une bonne lune) 




fj11


Un des amuseurs de foules, les enfants adorent...
et certains adultes, apparemment un peu moins!





fj121

Une idée géniale: la "Sécurité" est confiée non pas à des gorilles 
mais à de mignonnes et souriantes jeunes filles de 17 à 20 ans... 
qui va s'attaquer à elles ou leur résister?


fj13


Et tout ça, c'est payé par... Entre autres: Stella Artois
(kiosque en fond de scène)


fj14


À l'autre bout du site... une autre des 8 scènes extérieures,
la scène "Radio-Canada"


 

fj15

Oh! Les parapluies sortent: il tombe quelques gouttes sur le parc musical des enfants. En arrière-plan, la mascotte du Festival "Sainte-Cat" inspirée par la rue Sainte-Catherine qui traverse le site. Et aussi en américain, un amateur de jazz est un "cat".

 

fj16



Soudain, le bon Dieu se met à jouer de la batterie, lui aussi,
c'est le tonnerre, les éclairs, puis le déluge!



fj17

...on court vite se mettre à l'abri dans le Montréal souterrain,
dont une des sorties donne sur Sainte-Cat.

Forcément, c'est tout pour aujourd'hui!

Posté par RJcb à 22:53 - Festival 2005 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire